Accueil

EDITION

Magazine Heartfulness n°10, juillet 2017

Chacun de nous naît avec un potentiel illimité. Alors, qu’est-ce qui nous restreint ? Qu’est-ce qui nous empêche de nous envoler ? Quand on nage à contre-courant, on lutte, on s’essouffle, alors que si on se laisse porter par le flux, tout devient plus facile. La plupart de nos combats, dans l’existence, viennent de ce que nous nageons vers l’amont – nous résistons à ce que la vie nous offre. A l’inverse, quand nous acceptons les situations comme elles se présentent, nous sommes portés, le monde s’ouvre à nous.

À travers tout ce numéro souffle un vent de liberté, la liberté sous toutes ses formes. Une passionnée de jardinage compare le travail de désherbage au nettoyage intérieur qui l’aide à se libérer des pensées négatives sur elle-même. Un autre article évoque le détachement du yogi qui est aussi une forme de liberté… Un cinéaste nous parle de l’importance de la bienveillance, de ce que la méditation a apporté dans sa vie, et de sa vision artistique et intérieure de la liberté. Cette notion de liberté culmine dans l’article de Kamlesh Patel qui nous engage à entreprendre le voyage ultime, à marcher vers « la » liberté, qui seule peut satisfaire le besoin profond de l’âme.

Le pouvoir de la pensée peut nous enfermer dans la prison de nos peurs, de nos désirs, de nos idées toutes faites – sur nous, les autres, la réalité – ou au contraire nous entraîner vers la liberté.

Magazine Heartfulness n°9, mai 2017

Combien de fois nous arrive-t-il d’être tiraillés entre les exigences du monde extérieur et l’appel de notre univers intérieur ? Notre choix se résume essentiellement à… l’un ou l’autre. Alors auquel donnons-nous la priorité, et à quel moment ?
Dans la nature, les dualités fusionnent à un certain point. Lorsque le jour et la nuit se rejoignent, à l’aube et au crépuscule, en des moments de parfait équilibre. Quand une minuscule goutte d’eau se fond dans l’océan… La goutte est-elle contenue dans l’océan ou l’océan dans la goutte ?
Nous aussi pouvons faire l’expérience de deux opposés qui cohabitent : le silence intérieur au milieu du bruit, par exemple. Ou encore l’action qui peut surgir de la tranquillité du cœur, quand notre attention est fixée sur lui, notre précieuse source d’inspiration. Lorsque nous intégrons au quotidien vie matérielle et vie spirituelle, l’idée même d’équilibre disparaît. Il n’y a plus que l’unité.
Pour nous joindre à la Journée internationale du yoga, le 21 juin prochain, nous avons placé au centre de ce numéro le yoga, cette discipline extraordinaire qui permet de faire l’expérience de l’harmonie, de l’équilibre et de l’unité. L’article de Kamlesh Patel en célèbre l’essence et nous introduit à la richesse de cette science spirituelle millénaire.
C’est donc dans cet esprit que nous vous souhaitons d’intégrer les dualités de la vie, et de profiter de cette journée pour découvrir l’effet unificateur du yoga !

Edition spéciale "Entre cœur et conscience", mai 2017

Kamlesh D. Patel est le responsable international de Heartfulness. Après s’être intéressé très tôt à la spiritualité et à la méditation, il rencontre son Maître en 1976, alors qu’il est encore étudiant. Ayant vécu et travaillé de nombreuses années aux Etats-Unis, il incarne cette fusion parfaite du cœur oriental et de l’esprit occidental. Il inspire des milliers de chercheurs spirituels, donne des conférences dans le monde entier et voue une attention particulière à la jeunesse d’aujourd’hui.

Son éclairage du voyage spirituel et de ses étapes, des mécanismes de notre anatomie spirituelle, de leurs fonctions et de leurs interrelations, nous révèle progressivement le potentiel infini du cœur. Mais pour accéder à ce potentiel et l’utiliser pleinement, il nous rappelle que deux choses sont indispensables, une pratique spirituelle engagée et la transmission yogique.

Par son enseignement pointu et novateur, Kamlesh D. Patel nous encourage à devenir des yogis au plein sens du terme : chacun, en cheminant, traverse des plans et des états, affine ses perceptions, son intuition, sa conscience. Ces expériences de tous ordres font partie du voyage et nous servent de balises dans notre progression.

Ce numéro offre une sélection des articles les plus importants écrits par Kamlesh D. Patel au cours des deux dernières années, complétée par deux articles éclairants de Swami Vivekananda, le grand yogi du XIXe qui fit découvrir la spiritualité indienne à l’Occident et dont l’enseignement reste d’une très pertinente actualité.

Partages d'inspirations

Chaque semaine des découvertes, des inspirations glanées ici et là. Si l’envie vous prend, contactez-nous et partagez les vôtres …

Son de la semaine

unimeo

Citation de la semaine

unimeo

L’évènement

unimeo

Initiative

unimeo

Photo de la semaine

unimeo

Magazine Heartfulness

unimeo

Un projet où chaque goutte compte!

Le site
COUP DE CŒUR

Le projet Warka Water

Quand Arturo Vittori architecte, designer italien se rend dans le nord de l’Ethiopie en 2012, il constate avec désarroi que seul un foyer sur trois a accès à de l’eau de qualité. Il décide alors d’apporter son aide, et en observant la nature il conçoit une structure capable de collecter l’humidité contenue dans l’air pour produire de l’eau potable. La Parka Water est une tour de bambou de 10m et pèse environ 60 kg. La structure est capable de capter l’humidité contenue dans l’air mais également la rosée ou les gouttes de pluie. L’eau ainsi récoltée ruisselle le long du cordage, filtrée pour atteindre un conteneur placé à la base de la structure. Chacun peut ensuite puiser dedans pour se désaltérer. D’après les études qui ont été faites, la Warka Water serait en mesure de récolter entre 50 et 100 litres par jour y compris dans les zones les plus arides. Le conteneur placé à sa base peut stocker pour sa part 1 000 litres d’eau. Cette tour très facile à construire, est composée de matériaux que l’on trouve localement. Son coût de production n’excèderait pas les 1 000 $.

073_IM_PJ_SE_Biennale_IMG_2550

Reflect

Quelque chose se passe dans la structure générale humaine. Un âge nouveau a commencé.
Sous les forces de l’amour, ce sont les fragments du Monde qui se recherchent pour que le Monde arrive.

Pierre Teilhard de Chardin