Accueil

DECOUVREZ LE MAGAZINE HEARTFULNESS

Janvier 2018... lancement de la nouvelle formule !

EDITION 2

Oser rêver

« L’avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves », a dit un jour Eleanor Roosevelt. Et l’histoire est pleine d’hommes et de femmes qui ont cru à une vision et l’ont défendue envers et contre tout. Ces précurseurs, en décalage avec leur époque de par leurs idées, leur sensibilité, leurs découvertes, leur prescience, n’ont souvent pas été compris par leurs contemporains. D’autres, comme Martin Luther King, Gandhi ou Nelson Mandela, ont eu un impact immédiat sur la société et ont inspiré des millions de personnes.

Qu’ils aient ouvert des voies dans les domaines scientifique, politique, artistique ou de la technologie, ils ont tous un point commun : l’absolue nécessité de suivre un appel, une urgence, d’être cohérents avec eux-mêmes, fidèles à leur vision – quel qu’en soit le prix. À notre époque, Steve Job, reconnu lui aussi comme un visionnaire et un novateur, témoigne qu’il n’a fait que suivre son cœur tout au long de sa vie. « Ne laissez pas le bruit des autres étouffer votre voix intérieure, disait-il dans un discours à de jeunes diplômés, ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition. Ils savent où vous devez aller. »

Et c’est bien ce que nous inspirent les contributeurs de ce numéro. Kamlesh Patel nous entraîne dans une vision renouvelée de l’antique tradition de l’ashtanga yoga, qui permet de transformer notre caractère, de raffiner notre manière de vivre, en laissant la noblesse du cœur imprégner nos actions et nos comportements. Chökyi Nyima Rinpoché insiste sur l’importance de cultiver la bienveillance, une attitude rayonnante, capable de changer l’avenir. Et les sœurs Megha Bajaj et Nidhi Gupta, dans leur approche révolutionnaire de l’enfant, ont développé une méthode qui éveille et stimule son potentiel de visionnaire.

Enfin Charles Eisenstein observe l’équilibre des forces dans le monde : d’un côté, les gouvernements, les lobbies, la grande finance, et en face, nous, le citoyen lambda… sans aucune chance de pouvoir changer quoi que ce soit. Et pourtant ! L’auteur nous révèle, par les lois de l’inter-être, l’impact mystérieux du « petit » sur le « puissant », démontrant que chacun de nous peut contribuer au monde auquel il aspire.

Car le monde est ce que l’on pense qu’il est. Tout est possible.

La rédaction

EDITION 1

Célébrer l'aube

La nouvelle année a commencé. À quelle hauteur pensez-vous que le baromètre de nos espoirs devrait se situer en 2018 ? À entendre les nouvelles, on pourrait penser qu’il restera plutôt bas, mais si l’on en croit le vieil adage, c’est juste avant l’aube que la nuit est la plus sombre. En fait, mieux que cela, l’aube est déjà présente dans les profondeurs des ténèbres… et si nous considérons le nombre d’initiatives et de réalisations pleines de promesses partout dans le monde, nous devons admettre que l’aube émerge depuis un certain temps, lentement, tranquillement, mais sûrement.

L’énergie s’écoule là où se dirige notre attention, alors que choisissons-nous : la désillusion ou l’espérance ? Serons-nous capables de considérer les problèmes qui abondent comme les catalyseurs d’un changement qui nous propulsera vers une vibration plus élevée ?

Puisque nous sommes dotés de la conscience, de la volonté et de l’intelligence nécessaires pour provoquer le changement, nous avons en main les moyens de créer notre destinée et de parvenir au but que nous choisirons. Dans ce numéro, Charles Eisentein partage avec nous ses raisons d’espérer, en particulier en côtoyant les jeunes générations. Kamlesh Patel met en évidence l’extraordinaire potentiel des huit pratiques de l’ashtanga yoga pour affiner notre personnalité et harmoniser vie matérielle et vie spirituelle. Dans une interview exclusive, le Dr Monicka Singh présente son approche visionnaire et holistique de la conception, de la grossesse, de l’accouchement et de la parentalité. Roger-Pol Droit et Monique Atlan nous encouragent à nourrir l’espoir envers et contre tout et Jean Staune évoque les prémisses d’une réconciliation de la science et de la transcendance. Ce magazine nous offre ainsi une brassée de raisons d’espérer, de changer et de célébrer le potentiel humain. Alors chantons, comme George Harrison des Beatles : « Here comes the sun ! »

Et si nous cultivions tous l’espoir avec enthousiasme en 2018 !

La rédaction

Edition spéciale "Entre cœur et conscience"

Kamlesh D. Patel est le responsable international de Heartfulness. Après s’être intéressé très tôt à la spiritualité et à la méditation, il rencontre son Maître en 1976, alors qu’il est encore étudiant. Ayant vécu et travaillé de nombreuses années aux Etats-Unis, il incarne cette fusion parfaite du cœur oriental et de l’esprit occidental. Il inspire des milliers de chercheurs spirituels, donne des conférences dans le monde entier et voue une attention particulière à la jeunesse d’aujourd’hui.

Son éclairage du voyage spirituel et de ses étapes, des mécanismes de notre anatomie spirituelle, de leurs fonctions et de leurs interrelations, nous révèle progressivement le potentiel infini du cœur. Mais pour accéder à ce potentiel et l’utiliser pleinement, il nous rappelle que deux choses sont indispensables, une pratique spirituelle engagée et la transmission yogique.

Par son enseignement pointu et novateur, Kamlesh D. Patel nous encourage à devenir des yogis au plein sens du terme : chacun, en cheminant, traverse des plans et des états, affine ses perceptions, son intuition, sa conscience. Ces expériences de tous ordres font partie du voyage et nous servent de balises dans notre progression.

Ce numéro offre une sélection des articles les plus importants écrits par Kamlesh D. Patel au cours des deux dernières années, complétée par deux articles éclairants de Swami Vivekananda, le grand yogi du XIXe qui fit découvrir la spiritualité indienne à l’Occident et dont l’enseignement reste d’une très pertinente actualité.

Partages d'inspirations

Chaque semaine des découvertes, des inspirations glanées ici et là. Si l’envie vous prend, contactez-nous et partagez les vôtres …

Son de la semaine

unimeo

Citation de la semaine

unimeo

L’évènement

unimeo

Initiative

unimeo

Photo de la semaine

unimeo

Magazine Heartfulness

unimeo

Un projet où chaque goutte compte!

Le site
COUP DE CŒUR

Le projet Warka Water

Quand Arturo Vittori architecte, designer italien se rend dans le nord de l’Ethiopie en 2012, il constate avec désarroi que seul un foyer sur trois a accès à de l’eau de qualité. Il décide alors d’apporter son aide, et en observant la nature il conçoit une structure capable de collecter l’humidité contenue dans l’air pour produire de l’eau potable. La Parka Water est une tour de bambou de 10m et pèse environ 60 kg. La structure est capable de capter l’humidité contenue dans l’air mais également la rosée ou les gouttes de pluie. L’eau ainsi récoltée ruisselle le long du cordage, filtrée pour atteindre un conteneur placé à la base de la structure. Chacun peut ensuite puiser dedans pour se désaltérer. D’après les études qui ont été faites, la Warka Water serait en mesure de récolter entre 50 et 100 litres par jour y compris dans les zones les plus arides. Le conteneur placé à sa base peut stocker pour sa part 1 000 litres d’eau. Cette tour très facile à construire, est composée de matériaux que l’on trouve localement. Son coût de production n’excèderait pas les 1 000 $.

073_IM_PJ_SE_Biennale_IMG_2550

Reflect

Quelque chose se passe dans la structure générale humaine. Un âge nouveau a commencé.
Sous les forces de l’amour, ce sont les fragments du Monde qui se recherchent pour que le Monde arrive.

Pierre Teilhard de Chardin